Mettez-nous en marque-page communautaire !
Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca!

L'Apothicaire, romans et autres textes en ligne

Google Rechercher un mot, une page sur ce site uniquement grâce à GOOGLE

Recherche sur apothicaire.fr

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure
Motivations de l'auteur ------------------------------------e-mail----------------------------------- Racine du site

Vos commentaires sur ma page MySpace


LA LICORNE ET LE CERF



C'était à l'Âge d'Or

Du temps que les bêtes parlaient ;

Or donc un beau cerf de dix cors

S'étant trouvé sur quelque allée

Cheminant ; haut la tête, fier, majestueux ;

Sorti pour prendre sa goulée,

Surprit une licorne à la corne effilée

Surgie d'un tortueux

Sentier : " Holà, ma belle enfant,

Ma mie, où menez-vous vos pas ?

Dit à la bête chevaline le galant

Encorné. --D'un bon rôt, d'un plantureux repas

J'étais partie en quête ;

L'Oeil de Shiva dans cette enquête

Me guide à tout instant. --Allons-donc, balivernes !

D'une chaude taverne

L'assiduité fut cause de votre prescience :

Vous avez bu, ça sent le vin ;

Je ne vois là rien de divin.

--Certes, ivre je suis, du Soma des devins ;

Ivre de vérité. Patience,

Vous verrez, je sais de quoi je parle. Ecoutez !

De savoureux pâtis

N'attendent que votre broutée,

En vérité je vous le dis,

Là-bas, au sortir des fourrés ;

Suivez-moi, très beau sire. --Justement j'y courais.

--Ah oui ? Et bien, à vous l'honneur ;

Ouvrez la marche, cher seigneur. "

Eux d'aller. Mais déjà, voilà que ça se gâte

Pour le cerf prêt d'être déchu,

Car notre bel aristocrate

À la tête fourchue

Se pris les bois aux rets d'une épaisse ramure

Plus emmêlée que sa parure.

  Il le sut bien à son grand dam.

Je vous laisse à penser ce que lui dit la dame :

 " Deux cornes sur le chef ne vous font pas moins sot ;

Je n'en eus jamais qu'une,

Mais que je parte à quelque endroit,

Eh quoi ? j'y vais toujours tout droit.

Un philosophe indou m'a dit que l'Unité

Prévaut sur la dualité ;

Je vous laisse sur ce : méditez

Et bramez,

Enfin, si vous voulez ! "





© Joël Médina alias l'Apothicaire, 2006


retour - 4/7 - suite





Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure


.