Robin d'Ardèche, roman en ligne

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure


Motivations de l'auteur ------------------Début du récit--------------------------------- Racine du site

Acte I  Acte II  Acte III  Acte IV  Acte V  Achat de l'intégrale en PDF

Vos commentaires sur ma page MySpace

-5- Le retour du roi





      Et le pèlerin en capuche, celui qui a suivi le spectacle un peu en retrait, qui est-il ?

Quelqu'un que tout le monde a oublié. Un exilé qui hésite à reparaître au grand jour, tant l'a noirci l'opprobre. Il est revenu par la petite porte, sans tambour ni trompette.

                    Mais ce qu'il voit le déconcerte. Il comprend tout. Il réalise qu'on l'a frappé dans le dos ici même. Tout s'éclaircit. Alors, à la fin de la représentation, il monte sur l'estrade et se dévoile.

        --Richard Fauvel ! s'écrie-t-on.

        --Oui. C'est bien moi. De retour parmi vous.

        --Monsieur Fauvel, lui demande Robert Denesle, pouvez-vous dire quelques mots pour le journal TV ?

        --Volontiers. Comme chaque habitant de mon village, un adjoint retors et renégât m'a trompé. Un profiteur de la pire espèce. Il sera puni, lui et ses complices. Quant à moi, preuve a été faite de mon innocence. Je fus victime d'une machination dont Jean Santer était le maître d'oeuvre. Je fais serment ici de mieux choisir mon collaborateur désormais. Mon seul tord fut d'être jeune et de manquer de métier. Me voici un peu plus vieux, à présent. J'aurais pu abandonner la politique. Mais, le vrai courage en ce moment, consiste à rester à sa place et assumer son rôle sans dérobade.

--Bien, monsieur Fauvel, dit le journaliste. Et quels sont vos projets ?

        --Primo, la caution m'ayant été restituée, je vais l'affecter à la construction d'un pont sur la Loire. Deuxio, je vais aussi veiller à rétablir les personnes lésées dans leur bon droit. Spoliations, expropriations, et j'en passe. Tertio, je vais intervenir auprès de la justice pour qu'elle se montre clémente envers Robin Dubois et ses compères. Je le dis haut et fort : je ne connus jamais en terre de Vivarais de plus loyaux amis.

        --Monsieur Richard Fauvel, je vous remercie. Nous poursuivons maintenant notre journal par une nouvelle fraîche du jour. On vient d'arrêter notre directeur général Pierre Bargouin pour détournement de fonds. Il s'est avéré que des cent mille euros soi-disant volés par le très fameux Robin d'Ardèche, seuls cinquante pour cent l'ont vraiment été. Le reste avait trouvé le chemin de la poche du directeur. Comme cet argent devait constituer la prime du personnel, par solidarité envers le préjudice causé au dit Robin, nous avons décidé de ne pas porter plainte et de lui laisser la somme à titre d'indemnité. Monsieur Fauvel, vous pouvez donc bien construire un pont sur la Loire avec la caution, puisque cet argent était aussi le nôtre !



retour - 77/78 - suite



http://apothicaire.fr



Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure




Mettez-nous en marque-page communautaire !



Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca!

.