Robin d'Ardèche, roman en ligne

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure


Motivations de l'auteur ------------------Début du récit--------------------------------- Racine du site

Acte I  Acte II  Acte III  Acte IV  Acte V  Achat de l'intégrale en PDF

Vos commentaires sur ma page MySpace

-9- Le périlleux convoi



     Et le jour J est arrivé.

        Le convoi est parti. Par la route de Montpezat-sous-Bauzon. Ils ont évité la nationale 102, et lui ont préféré cette départementale qu'on connaît déjà. Marion a été appelée auprès de son père, comme prévu. Bornas l'a menée à Privas par le Col de Mézilhac.

La voiture, la Poste l'a prêtée à madame Fauvel qui n'en a pas.

        À l'intérieur, trois occupants. Au volant le facteur, la reine mère à sa droite, et à l'arrière le père Émile, notre curé. Il garde la sacoche sur ses genoux. Lui, on sait que s'il se doute de quelque chose, il ne parlera pas. Et pour cause ! Le chantage qu'exerce sur lui Santer le place en porte à faux.

        La Kanqou jaune entame les épingles à cheveux peu après Rieutord. Pour sûr qu'on la voit arriver de loin. Voilà qui va faciliter la tâche de ceux qui, quelques lacets plus loin les attendent, embusqués. Trois policiers cagoulés et casqués de noir, sur trois Cagiva peinturlurées du même coloris pour l'occasion. Cuchet n'est pas du cortège. Il a refusé. Trop, c'est trop ! a­-t-il dit à Bornas. C'est qu'il a des remords, le Paul.

        Ils franchissent le Col du Pal. Aucune créature au profil de singe n'a sauté sur l'épaule de madame Fauvel qui s'est accoudée à la portière, vitre baissée. De toutes façons, elle lui aurait fait bouffer sa queue, au singe. On ne touche pas au magot ! C'est pour son grand fils.

Et voilà. Dès que ça redescend, les autres déboulent sur la voiture, profitant de la déclivité. Ce ne sont que des 125, la police est mal dotée. Ça pétarade et ça fume, ce sont des moteurs deux temps. De vraies tronçonneuses. L'un des trois imposteurs porte arc et flèches.

        Ils se flanquent en plein milieu de la voie et obligent l'auto à freiner.

        --Au nom de Robin d'Ardèche, la sacoche ou la vie ! dit l'un des motards.

        --Là, là, c'est moi qui l'ai, dit le curé d'une voix blanche.

        Mais est-ce un hasard ? Est-ce le bruit de tronçonneuse des Caqiva qui a rappelé leur ancienne profession à certains ? Toujours est-il que trois autres motos, d'une cylindrée d'un bien plus fort calibre, surgissent dans l'autre sens. Peut-être étaient-ils aux aguets. Ce sont trois motards noirs, eux aussi. Sur trois sombres destriers.

        --Voulez-vous bien me gicler de là ! Petits merdeux, va ! tonne le chef de bande.

        Bien entendu, comme tu l'auras compris mon cousin, c'est Robin et les siens qui vivent à deux tours de roue du coin. Ils ont pris les trois affreux pour des gamins qui, en quête de reconnaissance, cherchent à les imiter. Ils n'ont pas compris que la police se cachait derrière. Elle a belle allure, la municipale, tiens ! Il faut les voir décamper.

        --Bonjour, madame Fauvel, dit Robin, qui ôte son casque. 

        --Comment ? Vous avez le front de nous attaquer ? dit-elle. Alors, vous en vouliez à la caution ?

        --Non pas, madame. Ces trois-là, nous ne les connaissons pas. De plus, nous n'officions que de nuit. Ecoutez, la route n'étant pas sûre, je crois qu'il vaut mieux que nous vous escortions. Enfin, presque jusqu'au bout. Parce qu'on ne veut pas se faire coincer, hé, hé ! Vous allez sur Vals, je présume ?

        Madame Éléonore esquisse un sourire ogival.

        --Oui, dit-elle.

        --Alors, à cheval vous autres, et en avant !

        Et cette charmante équipée reprend la route, Tornado en tête.

        Ainsi, la caution qui a bien failli changer de mains est arrivée à bon port. La reine mère en a été aux anges. Quel esprit chevaleresque, ce Robin ! Elle va en rêvasser toute la nuit. Sûr et certain.

retour - 67/78 - suite



http://apothicaire.fr



Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure




Mettez-nous en marque-page communautaire !



Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca!

.