Robin d'Ardèche
, roman en ligne

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure


Motivations de l'auteur ------------------Début du récit--------------------------------- Racine du site

Acte I  Acte II  Acte III  Acte IV  Acte V  Achat de l'intégrale en PDF

Vos commentaires sur ma page MySpace


-1- Les trois malandrins

     Six jours plus tard.

        Voici le défilé de Ruoms, en amont de Vallon Pont-d'Arc, sur le cours de l'Ardèche. La rivière roule ses cailloux, ils forment des grèves par endroits. Elle s'est taillée une voie au travers du Plateau des Gras. La charrue du temps a tracé profond dans cette table un sillon vert.

À flanc d'escarpement, la route longe la gorge en hauteur. On s'y croise avec peine.

Le soir arrive et la fraîcheur monte de l'abîme. L'obscurité tombera dans un quart d'heure. Le coin n'est pas passant. Seule une voiture dont l'occupant jette un papier par la vitre s'approche. Guère plus vite que les diligences d'antan. Une grosse cylindrée d'Ile-de­France.

        Trois motos la rattrapent. Trois motards noirs de pied en cap sur trois roadsters noirs. L'un passe devant, les autres derrière et à côté. L'homme de tête, un grassouillet, pile du frein et arrête ce curieux convoi.

        Le motard latéral pose sa monture et ouvre la portière.

        --Que me voulez-vous ?

        --Bonsoir, monsieur. Ayez l'extrême obligeance de nous remettre votre porte-monnaie et votre téléphone, s'il vous plaît. Nous vous laisserons, si vous obtempérez, la moitié de l'argent. Le portable vous sera rendu, mais sans carte SIM. Désolés.

        --Vous n'allez pas vous enrichir, dit l'homme. Je n'ai que deux euros en tout.

        --Avec une voiture pareille ?

      --Que croyez-vous ? À partir d'un certain chiffre, on paye par chèque ou carte bleue. Les gens aisés plus que les autres. N'importe quel voleur de métier le sait. Vous, vous n'exercez pas depuis longtemps.

        --Et ça, demande le motard de queue. Qu'est-ce que c'est ? 

        --Ça ? C'est un portefeuille.

                --Ah, d'accord. Je vois qu'on a fait l'école du rire. Ben mon gars, tu me le donnes, et un peu vite.

        --La moitié ?

        --Je prends tout. Ça t'apprendra à te foutre de ma gueule. Les mauvais esprits, j'aime pas.

Et le trio de s'éclipser dans la nuit, non sans qu'un des agresseurs n'ait cloué sur place la Mercedes. Il a crevé un pneu. D'un coup de flèche. Il tenait un arc en bandoulière. Puis il a crié au conducteur :

        --Salaud de touriste, va !

retour - 41/78 - suite



http://apothicaire.fr



Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure




Mettez-nous en marque-page communautaire !



Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca!

.