Robin d'Ardèche, roman en ligne

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure


Motivations de l'auteur ------------------Début du récit--------------------------------- Racine du site

Acte I  Acte II  Acte III  Acte IV  Acte V  Achat de l'intégrale en PDF

Vos commentaires sur ma page MySpace

-8- Un vilain feu de bois



      

      La nuit est tombée. Le village danse encore sur la place. Les clameurs s'entendent de loin.

Cuchet est parti sur sa BMW, direction Rieutord. C'est qu'il a ses ordres. Ça ne lui plaît pas trop, ce qu'on lui a demandé. Mais le devoir, c'est le devoir. Faut pas chercher à comprendre. Bornas a sans doute ses raisons. Des raisons d'État, comme on dit. Si on le destitue, qui va nourrir ses gosses ?

La Loire qui gazouille, le petit pont de bois, le chemin. Ça y est, le voilà rendu.

Il est Chez Francis, il reconnaît la bâtisse. En rondins. Cuchet fouille sa poche. Ça va, il a ses allumettes. Là, il va disposer en cercle quelques pierres pour faire croire à un accident. Des touristes auront grillé leurs brochettes trop près du local.

          Sale boulot ! Là, dans le hangar. Avec toutes ces planches, il peut pas manquer son coup. Ça tombe bien, c'est bientôt la Saint-Jean. Cuchet a mis le feu. Mais, comme il est pas fier, il est pas resté pour le méchouis.

Juste au moment où il enfourche sa machine, il reçoit une flèche à l'épaule. Pas trop profond. C'est venu des frondaisons, à l'orée du bois. Une flèche noire.

Tant bien que mal, Cuchet s'en va par la route de Montpezat, pour ne croiser personne. Avant de trouver une infirmière par là, il a le temps d' en baver. Tant mieux. Sûr qu'il ne va pas manifester demain, à Privas, avec ses collègues. Pour se plaindre des conditions de travail ? On le voit mal brandir une pancarte sur laquelle serait écrit: "on n'est pas payés pour se prendre des flèches !"

Pendant ce temps, sur la place, les gens s'amusent, rient, boivent et dansent. Au bout d'une demi-heure, une lueur point du côté de Rieutord. Et pour cause ! Elle a vite attiré l'attention.

        --Hé, Robin, dit le Ménestrel. On dirait que ça vient de par chez toi.

        --C'est quoi ? Oui, bizarre. Allons voir.

        Mais quand ils parviennent à la scierie, il n'y a plus grand chose. Seul un immense brasier engloutit sa proie. Tout le monde s'est déplacé. Le spectacle continue, c'est gratuit. Si Néron était venu avec sa lyre, il aurait été content du voyage.

Les pompiers ont investi les lieux, mais l'incendie a déjà mangé les trois quarts de la baraque. Encore heureux qu'ils aient pu contenir le feu. C'était moins une qu'il ne se propage aux arbres.

--À mon avis, dit un sapeur, ce sont des touristes qui ont fait ça. Voyez le foyer circulaire.

Robin est prostré. Il ne comprend pas ce qui lui arrive. Tout son bien a flambé. Tout son héritage. Ses souvenirs d'enfance, ses racines, sa raison d'être. Sa vie. En fumée. En quelques minutes !

Il possède bien encore la futaie, mais plus d'entreprise, plus de revenus. Plus de quoi payer les taxes, c'est du passif rapide. Plus de pain pour ses ouvriers. Plus rien ! C'est la faillite.

        Les assurances ? Quand il récupèrera vingt pour cent de l'affaire au bout de dix-huit mois d'attente, il n'aura plus qu'à monter un camion-pizza ! Les Assedic ? Tintin, c'est un patron. Le RMI ? Trois cent cinquante euros. À réclamer dans le bureau du Centre Communal d'Action Sociale, chez les scribes à Santer. C'est pas demain la veille !

        Surtout après ce qu'il lui a dit ce soir.

        Pas de chance, le Robin. C'est pourtant pas faute d'avoir touché du bois.

Il ne dit rien, le Hardi. Impassible. Sa face, c'est un masque de cire. Son calme a de quoi inquiéter. Ce n'est pas normal, ce flegme. En silence, il fixe le feu. Longtemps. Et puis, la mâchoire crispée, il murmure entre ses dents :

        --Ça se passera pas comme ça. Oh non ! Ça se passera pas comme ça du tout.

        Et il ajoute en ardéchois :

        --Je te le jure, papa !


retour - 39/78 - suite



http://apothicaire.fr



Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure




Mettez-nous en marque-page communautaire !



Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca!

.