La Quête d'Aldoran, roman en ligne

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure
Motivations de l'auteur ------------------Début du récit--------------------------------- Racine du site

Chap1  Ch2  Ch3  Ch4  Ch5  Ch6  Ch7  Ch8

Acheter l'Intégrale en PDF

Vos commentaires sur ma page MySpace

***

        La première bataille eut lieu au village de Gigaudon, endroit mythique où débutent toutes les guerres qu'on n'y voit pas finir. C'était d'autant plus symbolique qu'un pacte de paix liant Ogres et Torcheculs venait d'être conclu en présence du roy pour une durée de dix mille ans au pied du chêne commémoratif que vous savez. On n'entrait jamais que dans la 6.873ème cohabitation.

On avait apprêté en vue des agapes entérinant l'accord une longue table qui entra depuis lors dans l'histoire sous le nom de Table Tricolore, à cause de sa nappe zèbrée de trois couleurs. La blanche en occupait le centre, on la réservait au roy et à ses proches ; à la droite d'iceluy, la bande bleue pour les Ogres ; à sa gauche la bande rouge, emblème Torchecul.

        Le maître d'hôtel, dans son infinie sagesse et sagacité avait choisi cette nappe afin que le roy pût tempérer les ardeurs d'éventuels nostalgiques et interposer son noble visage pour récolter les gifles à la place d'un autre. C'était la première table parlementaire qui ne fût pas ronde, de sorte que les extrêmes ne risquaient pas de se trouver au coude à coude et en venir aux mains. Certes non. Gargantaugas et Basochon, rétabli dans ses fonctions, se faisaient face en dépit de leur rage réciproque. Encore que chacun voulant tirer la nappe à soi, il fallut bien se résoudre à la coller pour ne pas chipoter sur la façon de répartir la paix.

        Tout un chacun mangea de franche lippée, hormis les deux exécrables qui n'acceptèrent en aucun cas de toucher aux mets qu'on servait en commun : l'Ogre, qui se curait les dents avec un râteau d'horticulteur et se frictionnait par avance son huitième estomac, avait apporté des autruches au raisin qu'il avait élevées dans son ermitage et esgourgetées du matin même, tandis que le Torchecul se contentait de grignoter en grigou des restes de vieux dossiers moisis qui traînaient dans les tiroirs poussiéreux de son ministère de pieçà l'an quarante. Seul point commun : ils étaient descendus se dégourdir les jambes à l'Hôtel Tagada.

        C'est ainsi qu'en vertu de leurs beaux principes, ces deux imbéciles se privèrent de la salade de pâtes fraîches picadon, de la terrine de homard, du tartare de saumon aux baies roses, du pavé de cabillaud barigoule, du filet de turbot au champagne, de la poêlée de foie gras aux fruits de saison, de la selle d'agneau aux grisets, du pigeon rôti aux pignons, du filet de boeuf grillé crème de truffes, de l'écu d'or à la perle de miel en salade, de l'omelette zoranienne flambée, du fondant moelleux au chocolat amer, nous en passons et des meilleures, le tout arrosé d'un vin de pays ad libitum et de franc hanap, avant que de ramager gaiement l'hymne zatlante dont on ne se souvenait que franchi certain seuil d'ébriété. Et dans un jargon voisin de l'espéranto, encore. On mangea si bien, que l'intendant Dégueulas, oublieux de l'étiquette, s'en essuya la bouche de bonheur au plus blanc de la nappe.

Mais passons le Déluge, le combat n'attend pas. Or donc deux loups serviers s'introduisirent en catimini dans le village via les frondaisons des arbres et les toits gris bleutés de compère Fauchebas, un brave péquenot de six pans, trois chicots. C'étaient deux jeunes loups aux dents longues, des éclaireurs aux noirs desseins, émissaires zèlés de l'affreux Tryphonar. Pour les guérir de la méchanceté qui les rongeait, il eût fallu qu'ils avalassent une tonne de chocolat fondu, ce qui représentait pour le pauvre ratichon Esborgnelas au moins mille ans de quête avec son bol fendu.

retour -92/143 - suite

http://apothicaire.fr

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure

Mettez-nous en marque-page communautaire !

Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca!


.