La Quête d'Aldoran
, roman en ligne

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure
Motivations de l'auteur -------------Début du récit----------------------------- Racine du site

Chap1  Ch2  Ch3  Ch4  Ch5  Ch6  Ch7  Ch8

Acheter l'Intégrale en PDF

Vos commentaires sur ma page MySpace

Je vous laisse à penser ce qu'en dirent les petits monstres des bois. Car diable, elle comptait bien une centaine de trous, cette marmaille de myrmidons, et les sujets de compère Trifouillas ne l'entendaient pas de cette oreille. C'était grave, il y avait préjudice et crime de lèse-cul. Aussi, la mouche d'Antinéa qui n'était qu'escarmouche propre à moucher le nez du roy, dégénéra, et provoqua la pire bataille dans l'histoire de Zoranius.

Ce mémorable combat nous est connu sous le nom de "Bataille entre les petits Ogres de Trifouillas et les Torcheculs de la Reine", et si vous ne la connaissez pas, adressez une requête au Ministre de l'Éducation Nationale qui se fera un plaisir de combler l'impardonnable lacune de son programme.


Le sujet est sérieux, interdiction d'en rire ;

L'heure appartient au glas, gardons-nous du délire.

Ainsi donc Motocrotte, représentant des lois,

Jeune godelureau un peu tête de bois

Entreprit ce soir-là de décrotter un Ogre.

Enduisant son torchon d'un rien d'huile d'onagre,

Il frictionne avec force, avec autorité,

Un sbire à Trifouillas couvert de saletés,

L'un de ceux dont on prend le cul pour le visage

Tant envahit son corps le broussailleux pelage.

Mais nettoyer un Ogre, ô gageure insensée !

Peigner un chat persan serait bien plus aisé,

Car le glouton n'est pas d'un naturel patient

Et son sens de l'hygiène plutôt déficient.

Aussi en un instant notre brute endiablée

Lui plante dans la main trois de ses dents de lait,

Consacrant de ce pas la moitié qui lui reste

Au nez de Bartafient qu'il hait comme la peste.

Croquetribar joint là-dessus l'un de ces tours

Dont on dit volontiers qu'ils parlent sans détour,

Vu qu'il griffe aussitôt le dos de Merditôt

Pour confirmer l'édit : "plutôt moins tard que tôt" ;

Cependant qu' Escrément regagnant ses quartiers,

En orateur zélé venge son colistier :

Redoutable adversaire, il vole à la victoire,

Asphyxie l'ennemi d'un pet brimballatoire.

Ainsi toujours dépend la gloire du héros

D'un lâche procédé qui ne sied qu'aux blaireaux.

Quoiqu'on en dise : "grand coup d'éclat, apothéose",

La demeure de Ram ne sent guère la rose.




retour - 8/143 - suite


http://apothicaire.fr

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure

Mettez-nous en marque-page communautaire !

Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca!

.