La Quête d'Aldoran, roman en ligne

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure
Motivations de l'auteur ------------------Début du récit--------------------------------- Racine du site

Chap1  Ch2  Ch3  Ch4  Ch5  Ch6  Ch7  Ch8

Acheter l'Intégrale en PDF

Vos commentaires sur ma page MySpace

--L'heure est grave, je ne vous le cache pas, débuta Kergal. Bien des choses dépendent de cette flûte. Au tout premier chef, le bon équilibre mental de nos concitoyens, et partant, l'ordre social du royaume. La Paix, puisqu'il faut l'appeler par son nom.

        --Je vous demande pardon, Majesté, objecta le Magnifique, mais je ne trouve pas, moi, qu'il y ait là matière à se lamenter. On s'en réjouirait plutôt. Infâme Cacophonix ! Dire que j'eus le malheur de m'inscrire aux cours de connerie transcendantale de son maître... Passe pour les cours, mais fi de l'interprête ! On n'est pas prêt de m'y reprendre. Je vais enfin pouvoir dormir.

        --Tout à fait d'accord, acquiesça Sourdingos. Voilà un pauvre crétin qui n'avait même pas sa licence de musicien. Des choses comme ça, c'est dangereux, ça devrait être interdit. Sauf votre respect, Majesté. Écoutez plutôt cet air de pipeau que j'ai spécialement composé pour vous, ajouta-t-il, en sortant un piccolo de sa tunique.

--Nous sommes très sensible à votre charmante attention, n'en doutez pas, maestro, répondit le roi. Mais restons dans le sujet, je vous prie.

        --Sourdingos a raison, dit le Barde. Un assistant dénué de tout talent. Une affliction. De quoi donner une dépression à la Muse Euterpine.

        --La question n'est pas là, reprit le roi. La flûte a changé de main. Et nous ne savons pas qui la détient.

        --Et puis ? grommela l'Ogre, qui ne comprenait pas que l'on fît tout ce tintamarre pour une flûte. Un vulgaire bout de bois.. . .

        --Que vous croyez ! Professeur Alambix, expliquez-leur.

        --Bien volontiers. Au commencement du monde, les douze Cucufim plantèrent l'Arbre de Vie.

        --Figurez-vous le rapport avec cette flûte, persifla Bellemiche.

        --Au fait ! s'impatienta Boicussec.

        --Attendez, on y arrive. Douze étaient les branches de cet arbre, et douze les vibrations des esprits qui les alimentaient. C'est pourquoi l'on prit l'habitude de baptiser les anges par leurs fréquences propres, φ1, φ2, φ3..., φ12 où φ désigne le célèbre Nombre d'Or, un plus racine carrée de cinq divisés par deux, étalon de toute construction harmonieuse, depuis la simple plante dotée de ses naturelles proportions, jusqu'à notre Pyramide-Temple bien aimée, pérora le professeur. 

        --Et je ne vois toujours pas le rapport avec la flûte, insista le boulanger goguenard.

        --Restez élémentaire pour un primaire, supplia Rataton.

        --S'il vous plaît, on y vient. Comme nous l'apprennent les annales akashiques du Grand Cristal Vert, les Cucufim firent don d'une flûte à sept trous au premier zoranien, Adam le Klein, notre ancêtre.

        --Vous m'en direz tant, haussa des épaules le banquier.

        --Couillonnades ! ricana Hématophiloménès, bientôt rejoint par Gargantaugas dans sa crise d'hilarité.

--Si vous méditiez plus souvent vous le sauriez, messieurs, rétorqua Alambix d'un air pincé. Bon, essayons de finir.

--Oui mais alors, moins savant, Professeur. Comme le dirait feu mon cousin, Aleph ait son âme, ne parlez qu'à notre intuition, suggéra Bigletout.

--Ouais, moins de baragoin, renchérit l'Ogre.

        "Tiens, tiens, en voilà un que je n'ai pas encore opéré" songea Méphisquenotélès, que le rire du Vampire avait tiré de sa torpeur. Comme indifférent au débat, tantôt le dentiste ne rêvait qu'au contrat qu'il venait de signer avec le boxeur Philagantos, tantôt il suivait d'un oeil attentif les tribulations d'un scolopendre qui courait sur la tenture de lin. Il l'écrasa net en lui lançant son sabot qui brisa une vitre, et retomba lourdement sur le sol. Sourdingos en extase, exulta. Le professeur fulmina.

        --Cessez de m'interrompre, sacré nom d'un chien ! Cette flûte donc, la même qui disparut tantôt, comportait sept trous. Des trous au moyen desquels Adam pouvait produire les douze sons de la gamme chromatique, espacés d'un demi-ton chacun.

        --Sept trous, douze sons, c'est logique, ça ? fronça des sourcils l'arracheur de dents.

        --Oui, cela se conçoit, intervint Sourdingos. On peut ne boucher les trous qu'à moitié. Écoutez mon piccolo et regardez bien comment je fais. Ti tu tut! Pfuit, pfluck, pi, pi, pi ! Swiiik, yuuuk, hiii !

        --Ah, flûte ! Pires que des gosses. Moi, je renonce.

        --Poursuivez, Professeur, poursuivez, dit le roi.

        --Chacun des douze sons correspond à la fréquence d'un esprit. Lorsqu'on joue l'un d'entre eux sur cette flûte magique, on met un ange en branle, lequel nous transmet un peu de son énergie zodiacale. Chaque individu est une combinaison de ces douze éléments. L'essence de chaque être est un air de musique. Connaître cette séquence de notes, autrement dit son code confidentiel, c'est avoir accès à sa conscience. À partir de là, on peut manipuler n'importe qui. Carabistouillas, mon cher confrère, pense que cet instrument aurait en outre la possibilité de reprogrammer un code génétique.

--Com-pli-qué ! s'exclamèrent en choeur l'Ogre, Bellemiche et Boicussec en se frappant le front du creux de leurs grosses mains velues.

        --Oh, vous, à part le pain et les jeux... Je parie que vous ne savez même pas votre table de logarithmes.

        --Des barbares, je l'ai toujours dit, commenta Épopélix.

        --Imaginez qu'il vous pousse à tous trois une tête de mouche, et vous comprendrez ce que j'entends par génétique, ironisa le pédagogue.

--Admettons, dit Sousgrobis. Une combinaison, comme pour un coffre. Mais tant que le voleur ne sait rien des séquences, que risquons-nous ?

        --Justement, la liste des codes secrets de Belphégor a disparu, elle aussi ! annonça le roi.

        --Ah !

retour -50/143 - suite 

http://apothicaire.fr

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure

Mettez-nous en marque-page communautaire !

Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca!


.