La Quête d'Aldoran, roman en ligne

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure
Motivations de l'auteur ------------------Début du récit--------------------------------- Racine du site

Chap1  Ch2  Ch3  Ch4  Ch5  Ch6  Ch7  Ch8

Acheter l'Intégrale en PDF

Vos commentaires sur ma page MySpace

***

L' oeil venait de tomber dans quelque chose qui bouillonnait et fumait, et qui ressemblait à s'y méprendre à un chaudron de soupe brûlante. Aussitôt, comme par magie, une force invisible arracha nos deux amis de la clairière et les déposa juste devant la cheminée qu'alimentait un feu d'enfer.

        À considérer la vétusté de la pièce, l'habitant ne nageait pas dans l'opulence. Ni carrelage, ni papier peint, ni riches lambris dans cette morne demeure, excepté peut-être le savant rechampissage qu'opéraient sur les murs gypseux et nitreux qui s'effritaient à l'envi, les élégantes taches de noir de fumée, jointes aux granuleux panneaux de zalnakatar tapissés d'une jonchée de punaises en migration. Entre les rangées de chauves-souris au garde-à-vous qui dormaient suspendues au plafond, une escouade d'araignées spéléologues descendait en rappel et prenait d'assaut un bastion de mouches qui s'affairaient autour de la dépouille d'un lézard vert décédé depuis deux jours. Des termites gastronomes s'offraient un festin de Sardanapale en se délectant du tanin des poutres, et donnaient le tempo à un petit détachement de limaces paresseuses qui lavaient péniblement le carreau d'une lucarne crasseuse.

        Aucun meuble n'agrémentait cette salle indigente, hasard somme toute assez heureux, lorsqu'on songe que le dragon en encombrait les trois quarts. Et ce n'est certes pas par la porte vermoulue du fond que singularisait un curieux dessin croqué au fusain, et qui ressemblait à une étoile à cinq branches inversée, que le reptile eût pu prendre congé du maître de céans. Mais pour l'heure, un autre problème trottait dans la tête des nouveaux arrivants.

--Bigre ! s'étonna Smigoll, tout en se réchauffant les naseaux et en humant la bonne odeur de soupe, jamais plus je ne dirai du mal des Nains. 0l Men, béni sois-tu !

--Ô dragon de peu de foi, le chahuta le prince. Un simple potage suffirait-il à renverser les convictions du valeureux Smigoll ? Mais je suis d'accord avec toi. Rien de tel qu'un ventre rassasié pour reprendre du poil de la bête.

--Hum ! Reste à savoir si le propriétaire des lieux sera disposé à nous offrir le couvert et le gîte..., hésita le saurien qui retournait à son quant-à-soi.

--Bien volontiers, lui répondit une voix. Soyez les bienvenus dans ma misérable cahute.

        La "voix" venait d'apparaître par l'embrasure de la porte. C'était une vieille femme vêtue de haillons aux yeux vairons et à la dent unique. Une verrue percée de trois poils follets qui lui servaient peut-être d'antennes trônait, incontournable, sur un nez crochu qui se terminait en aubergine. Frustes comme cette corde d'étoupe qu'on utilise pour calfater les navires, ses cheveux paillasses traînaient à terre et balayaient la poussière. Noirs, longs et pointus, ses ongles rappelaient les griffes d'un prédateur, du genre Vampire de la Sécurité Sociale, et une corneille se tenait en équilibre sur son épaule gauche. Le passereau lâcha trois sinistres monosyllabes, en secouant un peu ses ailes.

        --Tais-toi, Korax ! Ne vous inquiétez pas d'elle. Korax est nerveuse, certes, mais parfaitement inoffensive. Quant à moi, tout affreuse et vieille crevarde que je suis, je n'ai pas souvenance d'avoir un jour trempé des jeunes gens dans ma soupe. Servez-vous donc un bol ou deux de ce délicieux breuvage ; hem, enfin, quelques lampées de plus pour le dragon... Allons, approchez, je ne vais pas vous mordre. J'aurais du reste bien du mal, avec cette quenote ridicule. Hi, hi, hi !

retour -41/143 - suite 

http://apothicaire.fr

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure

Mettez-nous en marque-page communautaire !

Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca!

.