La Quête d'Aldoran
, roman en ligne

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure
Motivations de l'auteur ------------------Début du récit--------------------------------- Racine du site

Chap1  Ch2  Ch3  Ch4  Ch5  Ch6  Ch7  Ch8

Acheter l'Intégrale en PDF

Vos commentaires sur ma page MySpace


        Mais d'où provenait tout ce tohu-bohu ? Qu'est-ce qui avait déclenché la bagarre ? Comme toujours, une phrase de trop, un tantinet, juste un chouillas mal interprétée : celle qui remettait sur le tapis l'interrogation du primat du compas sur la feuille, la sempiternelle question de la Poule et de l'Oeuf. Ainsi cette simple calembredaine d'universitaire, cet amusant hochet pour intellectuel, avait dégénéré en querelle partisane entre les "fous du compas" et les "durs de la feuille", et, pour peu que la politique s'en mêlât, on ne tarderait pas à y reconnaître l'un des nombreux avatars de l'incurable différend qui toujours opposera ceux qui ont du foin dans leurs bottes fourrées, à ceux qui n'ont ni le foin, ni les bottes.

--Mais voulez-vous bien vous taire ? cria le professeur Alambix à qui voulait l'entendre, tout en flagellant au passage quatre ou cinq Ogres pusillanimes qui mâchouillaient de pétoche sa baguette si fort, qu'il n'en resta bientôt plus qu'un lamentable chicot de trois ou quatre brins.

Le Silence à nouveau, tel la colombe de l'Esprit Saint, vint se percher sur l'épaule des impétrants, leur caressant le visage du bout de ses blanches ailes d'ange protecteur. Dans sa cape drapé, la tête haute, le professeur reprit son souffle, dégouzilla, et continua son intéressant plaidoyer sur la première lettre de l'Alphabet Transcendantal.

        --Ah ! Voilà qui sied mieux céans. Poursuivons. Ainsi, comme le pain va dans la huche de bois, comme la brillante flamme du lumignon va sous le boisseau épais, l'asticot dans le cadavre encore chaud, et la main de fer sous le moelleux gant de velours, la Vérité réside dans le A. Même si l'homme est aveugle et plonge à longueur de vie sa tête dans un setier de mélasse et un bon muid de merde, la Vérité reste la Vérité. Aussi, le Grand Cercle des êtres...


        "Ping, pang, poum !" : trois coups de marteau appliqués sur la porte achevèrent de décontenancer Alambix. Il se précipita furieux d'un bond vers la source sonore afin de débusquer le coupable. Peine perdue ! Le fuyard n'était déjà plus qu'une silhouette qui s'enfonçait dans la forêt. Il semblait porter robe et capuche de moine. Et qu'avait cloué sur la porte le moine présumé ? La jolie pancarte que voici :

. CONFÉRENCE INTERPLANÉTAIRE

SUR LA CONNERIE AVANCÉE DU TROISIÈME CERCLE

VENEZ NOMBREUX !

Dr ALAMBIX

Et comme un mystère jamais seul ne se montre, un garde du palais chaussé de cothurnes râpeux et ligoté dans un sayon trop serré fit irruption dans la salle et claironna :

--Les cours sont ajournés, on ferme l'Université, Ordre du Roy.

            --Quelque chose de grave ? s'enquit le professeur.

            --Et comment ! ON A VOLÉ LA FLÛTE DE CACOPHONIX !




retour -33/143 - suite 

http://apothicaire.fr

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure

Mettez-nous en marque-page communautaire !

Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca!

.