La Quête d'Aldoran, roman en ligne

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure
Motivations de l'auteur ------------------Début du récit--------------------------------- Racine du site

Chap1  Ch2  Ch3  Ch4  Ch5  Ch6  Ch7  Ch8

Acheter l'Intégrale en PDF

Vos commentaires sur ma page MySpace

***

        Dans la cellule du cloître attenant à la cathédrale, juste en regard du poulailler de messer Gallinaccio et de la vasque-coquillage frétillaient des alevins à la robe de lune, avait élu domicile Pikekû. C'était là qu'après chaque scéance de sonnailles, Napolec le Magot venait prendre en secret, pour éviter l'asile de Physique, les cours particuliers de sciences occultes auprès de "Madame la Chatte". Car comme vous le savez déjà, la vilaine matrulle s'y montrait sous une fausse tête, vu qu'elle avait déposé la vraie à la consigne. L'intelligence peu commune de notre singe le mit prestément de connivence, et si j'ose dire en odeur de sainteté, dans les machinations de la féline démoneresse. Sa naïveté de bête et l'épaisseur des voûtes ogivales le protégeant des notions manichéennes de bien et de mal, la sorcière n'eut pas de difficulté à le convertir à son puant catéchisme.

        Elle en fit vite un assistant dévoué. Il ouvrait la porte sans frapper, jetait négligemment sa gabardine à la statue-portemanteau de Rataton, se frayait passage entre les volutes de fumée que dégageait l'encensoir, déquillait à coup de lance-pierre la chauve-souris qui pendouillait au plafond, et hop ! il s'attablait autour d'une boule de cristal, cependant que Pikekû chuintait de mauvaises runes entre ses incisives cariées. Enfin, la tête entre ses deux mains, le corps étique et l'oeil cave d'angoisse métaphysique, Napolec s'enfonçait dans un abîme de réflexion qui le faisait choir de son tabouret de temps à autre.

        Oui, Pikekû aussi, savait les runes. Mais elle les utilisait à des fins autres que cognitives. C'était par le truchement des runes qu'elle transformait une huître en crapaud, un crapaud en mouton, un mouton en cigale. La science atomique n'avait plus aucun mystère pour elle. Elle avait inventé la théorie des "atomes qualifiés", c'est-à-dire que chaque atome possédait sa rune intime, son essence, mais relativement à la structure dont il participait : un atome d'oxygène de Centaure n'était pas un atome d'oxygène de Kobold ou un atome d'Ogre. Le global régissait et déterminait le local. Un atome holistique. La classification des éléments de Pikekû était à celle de Mendéléiev ce qu'une montagne est à une souris.

        Ainsi, il suffisait d'envoyer par la pensée certaines formules runiques dont on aura la sagesse de taire le contenu pour muer telles runes en telles autres. Cela se passait dans le noyau. Jusqu'à présent, les seules ressources d'un cerveau n'avaient pas le pouvoir d'émettre ce signal bien loin ni dans de bien fortes intensités. Or, ce que la sorcière était en train de mettre au point, c'était un amplificateur mental qui eût le pouvoir de développer et focaliser l'énergie de l'onde porteuse de la dite formule.

        Et ce redoutable objet-relai, c'était tout bonnement le cristal. Plus il était pur et massif, plus la vibration "gonflait", les ridules se faisaient raz de marée ; on entrait une fourmi, et il sortait un éléphant. Terrifiant ! Avec le mastodonte de pierre qui sommeillait dans le Temple oublié, il y avait de quoi vitrioler la planète !

       Alors, le mauvais oeil autant que l'oeil mauvais, trempant sa patte dans l'encre rouge brun d'une seiche, respectant les pleins et les déliés de la sainte calligraphie, Pikekû écrivit le plus méchant livre de science que produisit jamais l'humanité : le Formulaire des Métamorphoses. Et, tandis que la grimaude écrivait son grimoire et que crissait sa griffe sépia sur le parchemin jaune écru, le singe, à son insu, lisait par-dessus son épaule et apprenait les formules par coeur. Il avait emmagasiné autant de vocabulaire qu'un mainate, mais cela suffisait, hélas, pour qu'il eût compris ce qu'il y avait à comprendre...

retour -134/143 - suite

http://apothicaire.fr

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure

Mettez-nous en marque-page communautaire !

Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca!


.