La Quête d'Aldoran, roman en ligne

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure
Motivations de l'auteur ------------------Début du récit--------------------------------- Racine du site

Chap1  Ch2  Ch3  Ch4  Ch5  Ch6  Ch7  Ch8

Acheter l'Intégrale en PDF

Vos commentaires sur ma page MySpace

***


        La méchante sorcière Pikekû savourait sa vengeance. Zatlan tombait sous sa férule, maintenant que les singes lui obéissaient au doigt et à l'oeil et avaient investi ville et palais. Elle avait transformé en statues de sel les femmes et les enfants demeurés dans les murs.

        Elle pétrifierait les autres, à leur retour de croisade, mais Kergal, quel châtiment lui infligerait-elle ?

        Elle lui en voulait plus qu'aux autres. Il l'avait tout de même mise au ban autrefois, lui, son frère, sous prétexte qu'elle était stérile et ne pouvait règner en partage avec la reine légitime. Vengeance.

Lui crèverait-elle les yeux ? L'enfermerait-elle dans une cage de fer si exiguë qu'elle contraindrait le captif à mourir debout à l'issue d'une lente agonie ? Le bûcher ? Il n'était pas assez savant pour mériter cet honneur. Le pal ? Traitement trop Xuglon. Le chaudron d'huile bouillante ? Inutile de se priver de frites, surtout s'il débarquait un samedi. Le poison ? Aconit, amanite, cigüe ? Non, elle laissait cette arme aux femmes jalouses. Et puis, c'était bien la peine d'avoir passé avec succès son Agrégation de Sorcellerie si c'était pour assassiner les gens comme tout le monde. Non, elle le pétrifierait, lui aussi, c'était sa grande spécialité. De la petite Zerminette aux douze Cucufim qu'elle avait semé sur sa route à l'instar de Poucet, ça lui faisait un joli curriculum. Oui, elle le dégénèrerait en hématite cloqueuse. Rouge au-dedans, noire à l'extérieur. Parfait.

        Elle lui servirait la mixture NIGROPÉTRAL dans un bol de bouillon. Trois gouttes. À froid, avec tout l'amour de sa haine. Dans les règles de l'art. Car si elle pouvait à la rigueur lui pardonner l'exil et le largage en parachute sur la contrée la plus touffue de Kermalia, jamais elle ne lui passerait cette réputation de femme frigide qu'il avait colportée, et encore moins cette chose, oui, cette chose qu'il lui était née dans d'affreux hurlements et qu'on lui avait arraché de son ventre de force. On l'avait aussitôt dissimulée à l'abri des regards, dans l'intérêt de l'ordre moral et surtout de la Science, avait-on dit... Un terrible secret de famille... Une combinaison interdite...

retour -131/143 - suite

http://apothicaire.fr

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure

Mettez-nous en marque-page communautaire !

Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca!

.