La Quête d'Aldoran, roman en ligne

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure
Motivations de l'auteur ------------------Début du récit--------------------------------- Racine du site

Chap1  Ch2  Ch3  Ch4  Ch5  Ch6  Ch7  Ch8

Acheter l'Intégrale en PDF


Vos commentaires sur ma page
MySpace

        Nouvelle pause. Adam rajusta son col élimé par les incessants va-et-vient de sa pomme, et, théâtral, reboutonna ses manches de brocart. C'est que la vivacité de son propos les avait, cou torticolant et bras sémaphorant, quelque peu malmenés.

Puis, ayant considéré le prince qui buvait ses paroles digne de confiance autant que d'amitié, il se départit de son ton dogmatique et glissa, par degrés, sur la pente de la confidence complice.

        --Hum, tout cela est bel et bon, mais maintenant que je t'ai exposé les principes, laisse-moi un peu te narrer de quelle manière nous les appliquâmes.

"Notre oeil s'ouvrit pour la première fois au royaume de TUL, Verteterre autrement nommée, dans quelque contrée de Septentrion qui, à l'époque dont je te parle, ne connaissait pas la rigueur des glaces ni le morse stupide, ni le vaillant ours blanc.

"Que nous étions heureux et insouciants ! Je me souviens avec nostalgie de ce Paradis de verdure aux prairies mamelonnées ; ce riant parc d'enfant, où nous organisions des courses de vitesse avec la preste Licorne à bascule et des parties de bille d'enfer en compagnie du facétieux Loup-Garou à l'ombre des tilleuls en fleurs. Nous étions déjà borgnes, mais pas encore géants. Cela nous vint plus tard, avec le poil au menton.

        "La différentiation des sexes n'ayant pas été inventée --je n'avais pas encore tiré Ève de ma côte, la paix règnait alors dans les ménages. Nous nous reproduisions essentiellement par duplication et vivions du produit de notre cueillette et du pis de la vache, animal de fable qui existait déjà.

        "D'un naturel doux, nous ignorions la violence et le mal. Nous ne manifestions notre agressivité qu'en cas d'extrême urgence, quand entrait en ligne de compte la survie. À de bien rares occasions d'ailleurs, car tout le monde était beau, tout le monde était gentil.

"La tuile me tomba dessus un vendredi. Ne me demande pas pourquoi un vendredi, il fallait bien que ça arrive un jour de la semaine ; c'était écrit, et peut-être qui sait, de la main gauche.

"La tuile en question se présenta sous la forme d'une soucoupe volante qui vint s'écraser dans mon potager ; là, dans le lopin vierge situé entre les coucourdes, les oignons et les topinambours. Douze humanoïdes en sortirent aussitôt. Ah, ils avaient l'air malin, leurs casques à la main, leur tête en berlingot crispée d'un sourire un peu faux cul, au beau milieu des cucurbitacées ! Il paraît que le grand maigre avait perdu ses bésicles et s'était trompé de carte stellaire et de "ligne géodésique". Mikaël, qu'il s'appelait. Mikaël planté en plein dans le Kamélia, hi, hi !

        "Moi, bien sûr, qu'est-ce que je fis ? En bon gentilhomme hospitalier je les reçus, pardi. Avec du beurre dans les épinards, encore. Ah, ces Cucufim ! Et ils me déballèrent la liste entière de leurs déboires pendant que je les gavais de vin rouge et de fruits vermeils et pulpeux, zèlé à faire crever d'envie l'échanson Ganymède, eux me racontant cent balivernes sur leur mission civilisatrice, et moi remplissant de nouveau leurs gobelets avides. Être obligé d'écouter ça un vendredi soir, avec la pile de linge à repriser qui m'attendait et la partie de dominos que je devais disputer avec mon voisin le lendemain tôt matin, si c'est pas malheureux !

        "Et pour couronner l'ensemble, afin de me remercier de toutes mes bontés, ne voilà-t-il pas qu'ils m'offrirent une flûte. La flûte en question, tu sais. Oh, elle était jolie, remarque, taillée dans du bois d'ébène et sculptée tout de fin sur le pourtour ; on voyait bien qu'on ne venait pas de l'arracher juste de l'arbre. Je salue l'artisan inconnu. Mais m'offrir ça à moi, un rustique prognathe, un réprouvé du solfège, c'était vraiment se ficher du monde. Car j'étais en matière de musique d'une ignorance crasse. Et puis on rigole davantage avec une mandoline ou une grosse caisse qu'avec une flûte.

        "Enfin, pour ne pas les vexer, je l'acceptai. Le bouquet, c'est quand ils me dirent qu'au moyen de ce bel instrument, je pourrais modeler et insuffler vie à toute créature que concevrait mon imagination. C'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd ! Sans blague, j'allais devenir le premier jardinier de la Terre, qu'ils disaient. Tu parles, un tas de fainéants qui ont voulu que je me tape le boulot à leur place, oui. Espèces de pipeaux. Ah, la délégation...

"Dès qu'ils eurent tourné les talons, forcément, la curiosité, ça me démangeait d'essayer. Quand on inculque des idées de grandeur à une pauvre âme fruste, que veux-tu, ça lui donne vite le vertige.

        "Je tirai tout d'abord de la flûte quelque timide son. Incontinent, du pavillon sortit un horrible cafard. Non, pas un canard, un cafard. Pas terrible. Je recommençai encore, encore, et encore : il y eut ces spectres hideux que tu as remarqué tantôt, dont je présume que l'aspect ligneux, noueux et entortillé traduisait mes tremblements de néophyte. Je te passe le nombre d'avortons dont j'accouchai. Toutes les sales bêtes vinrent sur terre en premier, insectes comme reptiles. Je me fâchai avec mes meilleurs amis. Eh quoi, il fallait bien me faire la main, non ?

"Lorsque Diana à la pale figure, l'ancienne lune, s'approcha d'un peu trop près de notre planète, les choses ne s'améliorèrent pas. Les forces de gravitation resserrant leur étreinte, les créatures s'étirèrent et décuplèrent de volume. Pas le temps de compter jusqu'à deux que j'étais déjà Géant.

Hélas, mes cochonneries aussi. Les lézards devinrent dinosaures. En outre, Diana étant recouverte d'eau, Zoranius eut vite fait de lui faucher sa nappe en vertu du même beau principe de pesanteur. Ainsi s'abattit sur les robustes épaules de mon frère Atlas le Déluge Universel. Et ce fut une grande dévastation.

ATTENTION : les pages 102 à 108  demandent capacité d'abstraction et l'ADSL. On peut  les sauter en retour arrière.

retour normal -109/143 - suite

http://apothicaire.fr

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure

Mettez-nous en marque-page communautaire !

Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca!

.