L'Inde Dévoilée, roman en ligne

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure
Motivations de l'auteur ------------------Début du récit--------------------------------- Racine du site

Chap1  Ch2  Ch3  Ch4  Ch5  Ch6  Ch7

Acheter l'Intégrale en PDF

Vos commentaires sur ma page MySpace

        --Ce n'est que trop vrai, répondit Govinda. Surtout à Bénarès. Rien ne change. Rien n'y apparaît de nouveau depuis quatre mille ans, excepté peut-être la Kâshi Company, dit-il en souriant, découvrant ses belles dents blanches qui contrastaient avec le teint basané de sa peau. 

        --Oui, votre soeur nous a expliqué la nature de votre business. Les affaires sont florissantes, paraît-il.

        --Certes.Cette semaine, nous vendons beaucoup de statuettes de Shétala, la déesse de la variole. À cause de l'épidémie qui sévit dans la ville voisine de Sarnath. Elles sont garanties un mois. Passé ce délai, si le malade meurt, nous déclinons toute responsabilité. Nous préconisons aussi le singe Hanuman, dieu de la force, pour la convalescence. 

        -- Ne croyez-vous pas qu'un bon vaccin serait plus utile pour aider ces malheureux ? objecta Enfoyrus. 

        --Bien sûr, répondit Najruddîn. C'est pourquoi nous vendons aussi beaucoup d'images pieuses de Ganesha aux médecins traitant, afin que parviennent à bon port avant quatre mois les médicaments périmés que votre pays nous adresse gracieusement par voie maritime. En effet, Ganesha représente le dieu des voyageurs. Il favorise également la guérison. C'est un équivalent de votre mercure romain.

        --C'est aussi le dieu des commerçants, des intellectuels, des menteurs, des tricheurs et des voleurs, ironisa Léa, que le mercantilisme des trois frères scandalisait quelque peu. 

        --Absolument. C'est justement pourquoi nous en gardons toujours un exemplaire en magasin pour notre usage personnel. Un superbe Ganesha peint en vermillon, enveloppé d'un sari blanc et tout recouvert de fleurs que nous prions quotidiennement afin qu'il protège notre négoce des mauvais coups du sort. 

        --Et quand il pleut trop abondamment durant la Mousson, qu'est-ce que vous vendez ? 

        --Varuna. C'est pas mal,Varuna. Ça se vend bien. Pour les incendies, c'est plutôt Agni, le dieu du feu ; Kâla, dieu du temps, pour les retardataires ou les gens pressés ; Surya, dieu Soleil, pour les insolations, et Vac, dieu de la parole, pour les bègues, les muets, les mauvaises langues et les hommes politiques qui achètent aussi beaucoup le Ganesha, surtout en période électorale.

        --Et pour la famine ? 

        --Mauvais, la famine. Nous n'avons pas de ça en boutique. Vous pensez bien que si ceux qui crèvent la dale avaient de quoi se payer un dieu, l'argent irait plutôt à l'épicier qu'à nous. Et nous nous retrouverions avec tout un stock d'invendus sur les bras ! Il y a des bêtises à ne pas faire. Tenez, par exemple, je ne dispose que d'une quantité limitée de Kâla et de Vac, parce qu'entre les ramollis et les pipelettes qui m'empêcheraient de travailler, mon chiffre d'affaires baisserait sensiblement. Je me verrais donc dans l'obligation de licencier la moitié de mon personnel pour améliorer mon train de vie, mode qui nous vient de chez vous, où l'on a pris l'habitude de se moquer du Gouvernement en soumettant à l'audit un livre de compte trafiqué tout en faisant semblant de pleurer pour qu'il abaisse nos charges ; pire encore, il me faudrait racheter mes propres statues de Kâla pour parvenir encore à supporter tous ces importuns, ce qui est un comble, avouez-le !

retour - 54/61 - suite 

http://apothicaire.fr


Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure


Mettez-nous en marque-page communautaire !

Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca!


.