L'Inde Dévoilée, roman en ligne

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure
Motivations de l'auteur ------------------Début du récit--------------------------------- Racine du site

Chap1  Ch2  Ch3  Ch4  Ch5  Ch6  Ch7

Acheter l'Intégrale en PDF

Vos commentaires sur ma page MySpace

Pendant que nos deux amis devisaient et discutaient de la nature des choses, un groupe de quatre personnes s'approcha du couple. Léa reconnut Radha. Trois indiens avoisinant la trentaine l'accompagnaient.

        --Holà, les amoureux ! lança Radha d'un ton un peu provoquant. Alors vous visitez la vieille ville ? 

        --Radha, quel bon vent vous amène ? 

        --Le travail, toujours le travail. Je suis venue interviewer le maharadjah de Bénarès dans sa propriété en bordure du Gange, dans le quartier de Bhelupura. ll faut vous dire que la propriété en question est un somptueux palais du XVIIème siècle, le Chet Singh ghât, où l'actuel maître de maison, Vibhuti Narain Singh , hôte accueillant et courtois, aime à vanter à ses invités charmés le comportement héroïque de son arrière grand père, qui n 'hésita pas à se précipiter à cheval du balcon dans les flots du Gange pour échapper aux troupes britanniques lors de la révolte des cipayes, en 1858.

        "Les cipayes étaient, à l'instar des zouaves de votre ancienne armée coloniale, des indiens enrôlés dans la grande muette du Royaume Uni. L'Angleterre les eut longtemps à son service. Mais, la perte de prestige de l'uniforme rouge qu'entraînèrent les défaites en Afghanistan en 1842 et les difficultés en Crimée, ainsi que la crainte face au puissant dynamisme des missions chrétiennes, firent se soulever les cipayes hindous bientôt suivis des musulmans en Mai 1857. lls prétextèrent le sacrilège religieux (ça marche à toutesles époques et en tous lieux, comme vous le voyez). En effet, on leur avait distribué des cartouches enduites de graisse de vache et il fallait les déchirer avec les dents, ce qui trangressait gravement les interdits brahmaniques.

        "Ainsi les cipayes s'emparèrent de Dehli, Cawnpore et Lucknow, et proclamèrent empereur un descendant de la dynastie des moghols, notamment sous l'impulsion du chef hindou Nana Sahib. Ce fut une épouvantable boucherie occasionnant toutes sortes d'excès et qui n'aboutit qu'à une chose : la suppression de la Compagnie des Indes. Stupidité des guerres qui détruisent, le plus souvent, la seule chose qu'il aurait fallu conserver ! 

        "Bon, vous m'excuserez, mais je dois y aller. Au fait, je vous présente mes trois frères : Sémal, Najruddîn et Govinda. 

        --Enchanté. 

        --Namasté, salua Najruddîn. Notre soeur nous a beaucoup parlé de vous. Elle dit que vous êtes un grand détective, monsieur Enfoyrus. Nous sommes très honorés de vous connaître. Bienvenue dans notre belle cité. 

        --Tout l'honneur est pour moi, s'inclina poliment Enfoyrus. 

        --Et vous madame, reprit Sémal, vous êtes, je crois, la célèbre archéologue en perpétuelle quête de vestiges des temps anciens. Ici vous devez être servie, en matière d'antiquités. 

        --En effet, je n'ai pas à me plaindre. Cadavres mis à part, tout est si vivant dans votre pays, que les pierres elles-mêmes ne demandent qu'à parler !

retour - 53/61 - suite 

http://apothicaire.fr


Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure


Mettez-nous en marque-page communautaire !

Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca!

.