L'Inde Dévoilée, roman en ligne

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure
Motivations de l'auteur ------------------Début du récit--------------------------------- Racine du site

Chap1  Ch2  Ch3  Ch4  Ch5  Ch6  Ch7

Acheter l'Intégrale en PDF

Vos commentaires sur ma page MySpace

        Mais que les spectres des Neiges et les goules des Cimes se rassurent. Toute règle comporte au moins une exception qui la confirme, et l'on trouve toujours plus fou que soi. C'est ainsi que l'on vit se profiler au plus fort de la tempête une silhouette vaguement anthropomorphe qui claudiquait comme un yéti dans la poudreuse, l'oeil hagard, le nez goutteux et les lèvres cyanosées malgré une longue écharpe de laine jaune qui lui mangeait la moitié de la figure, et un épais pardessus marron disputé par les mites qui lui donnait un air d'épouvantail à moineaux.

        Puis l'ombre mystérieuse s'enfonça plus avant dans la burle hivernale, anonyme, fugitive et secrète, jusqu'à n'être plus qu'un point sans dimensions fusionnant avec les sombres roches de granit qui parsemaient la masse claire des pentes immaculées.

        Enfoyrus contemplait depuis le hublot le spectacle de la désolation glacée des pics himalayens à l'auguste majesté, tout en se demandant comment l'homme avait pu avoir l'audace sacrilège de les gravir : Herzog et tous les autres, ils avaient pourtant osé... Où avaient-ils trouvé la force d'accomplir un exploit aussi insensé qu'inutile ? "Il faut que j'approfondisse" , songea-t-il à demi-voix.

        --Eh oui, bien des choses qui vous paraissent impossibles à vous autres occidentaux n'en sont pas moins réalisables, lorsqu'on approche des saintes contrées du Toit du Monde, l'interrompit son voisin de gauche, une espèce de grand moghol maigre et osseux enturbanné à la sikh, à la face inexpressive et au regard insondable qui avait su sonder le sien.

        On aurait dit qu'il sortait tout droit d'une toile de Jérôme Bosch, "Facies Hermetica" pensa Enfoyrus , "lui, c'est l'incarnation du mystère tout entier. J'aimerais bien savoir ce qui lui trotte par la tête".

        -- Plaît-il, monsieur ?

        --Oui, l'Himalaya est un monde à part, avec ses lois propres et ses rois. Ça vous dévore un homme, ça vous le ramène à l'état de Nature et lui fait bien vite oublier l'artificielle civilisation des plaines du couchant. Aussi, celui qui s'y isole suffisamment longtemps, s'il ne perd pas la raison, découvre toute une dimension de son être que l'enténèbrement de sa trop solide culture matérialiste lui avait jusqu'alors cachée. Mais je m'aperçois que j'ai manqué à tous les devoirs d'un honnête homme ! Permettez-moi de me présenter : je suis Akbar Brahmanti, Ambassadeur de l'Inde au Népal.

        --Monsieur l'Ambassadeur ! hoqueta le petit chargé de mission, dont le teint cadavérique d'un brun olivâtre contrastait comiquement avec la couleur bordeaux du siège qu'il occupait.

        -- Restez assis, jeune homme, je voyage incognito. Du reste je ne sais lequel de nous doit se sentir le plus honoré, car vous êtes connu, Docteur Enfoyrus, vos aventures sont racontées jusqu'au fin fond de la Chine et de la Mongolie Intérieure, si ce n'est à Gobi. On a beaucoup parlé de vous depuis une certaine déconvenue que vous avez eu avec une cigogne dont le nom m'échappe. Pike... Pikedur, c'est cela ! Vous fûtes renvoyé par cet âne de Recteur. Mais honnêtement, vous n'avez rien perdu en en prenant congé. Tous vos grands pontes universitaires me font penser à de vieux croutons octogénaires qui se refont périodiquement une santé chez le taxidermiste : ce ne sont que de vieilles chouettes empaillées et radoteuses qui s'accrochent désespérément à une ère révolue ! Celle où l'on pouvait impunément s'approprier les découvertes des plus jeunes en leur dérobant la gloire, ou en les empèchant de percer par jalousie mesquine sous le fallacieux prétexte que la génération précédente nous en avait fait voir de toutes les couleurs, et que c'était raison pourquoi il fallait en faire payer le prix à leurs petits enfants ! Sans doute en tirent-ils quelques substantiels intérêts : l'ignorance rapporte toujours à ceux qui en profitent et l'entretiennent, soyez-en sûr ! Enfin, c'est comme ça depuis que le Monde est entré dans l'Âge de Fer, le Kali Yuga , et nous n'en sommes pas encore sortis, vous pouvez me croire !




retour - 5/61 - suite


http://apothicaire.fr

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure

Mettez-nous en marque-page communautaire !

Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca!

.