L'Inde Dévoilée, roman en ligne

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure
Motivations de l'auteur ------------------Début du récit--------------------------------- Racine du site

Chap1  Ch2  Ch3  Ch4  Ch5  Ch6  Ch7

Acheter l'Intégrale en PDF

Vos commentaires sur ma page MySpace

        Il tenait d'ailleurs un carnet de bord personnel qu'il ne manquait pas de compléter dès que la carence de clientèle le condamnait au désoeuvrement forcé, où il notait toutes les observations qu'il faisait sur ses semblables, et qu'il relisait parfois, non sans une pointe de vaniteuse satisfaction en lissant ses moustaches raidies au cosmétique --car depuis Hercule Poirot, nul n'est détective s'il ne porte moustaches--ou en tirant quelques énormes bouffées sur sa pipe en bois de bruyère bourrée d'un arômatique tabac hollandais dont profitait tout son entourage, surtout les petites vieilles à la mine pincée qu'il adorait voir tousser.

        C'était précisément ce qu'il était en train de faire, car une enquête dont les journaux n'ont pas fini de parler l'avait expressément conduit à se rendre au Tibet, et c'est pourquoi il était présentement assis aux côtés d'un petit homme chétif aux lorgnons embués dont le visage vert et nauséeux indiquait assez le degré d'inconfort dans lequel le plaçait le vol charter 747, et que le gouvernement indien avait envoyé en France pour en ramener le détective dont la fièvre enfumatoire ajoutait à son supplice. Et voilà que ce malpoli de français le provoquait en lui posant l'arrogante question : "--Are you fine, sir ?". Et le pauvre petit fonctionnaire Radjiv Cleptoman de lui répondre avec un sourire forcé un faible et chevrotant : "--Yes, yes sir, I am. Thank you." Mensonge manifeste dont un seul coup d'oeil sur sa face de carême aurait suffit à édifier le moins lucide des terriens. Heureusement que l'avion arriverait bientôt à Katmandou !

        Maintenant il était presque nuit tombée. Les montagnes avaient pris une coloration violette, et le soleil couchant diluait sa vermeille substance dans le rosé de la neige cristalline des monts qui réfractaient mille rayons obliques. Un vent d'un froid sibérien sifflait depuis les vallées encaissées du bas et remplissait de clameurs inquiètes les hauts-plateaux tibétains gorgés de solitude. Les flocons tourbillonnaient et décrivaient dans l'atmosphère maint et maint maelströms qui s'élevaient jusqu'au firmament laiteux comme de gigantesques points d'interrogation et retombaient en cascades pulvérulentes sur l'eau glacée du lac bleu. Les génies de la Grotte claquaient des dents ; les démons de la caverne .avaient les mains gercées : ils étaient trop transis pour tourmenter et mordre le passant égaré.

        D'ailleurs, il n'était pas fou, lui : il se tenait confortablement dans sa chaumière bien au chaud devant un bon feu de cheminée. Oui , vraiment, il fallait être en proie à la pire des démences pour se risquer les pieds au-dehors par un temps pareil.




retour - 4/61 - suite


http://apothicaire.fr


Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure


Mettez-nous en marque-page communautaire !

Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca!

.