Le Fou qui vend la Sagesse, farce philosophique en ligne

Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure
Motivations de l'auteur ------------------Début du récit--------------------------------- Racine du site

Acheter l'Intégrale en PDF

Vos commentaires sur ma page MySpace

Gauvain en avait jusqu'à présent vu de belles, mais ce n'était rien en comparaison de ce que le chat qu'il vit débouler du lieu même où s'était envolé le cracheur de feu allait lui faire subir. Et a bien raison celui qui dit, que d'entre tous les animaux, les pires sont les plus petits, et qu'il advient que de petites causes produisent parfois de grands effets, ainsi qu'on le voit des belettes, hermines, et furets, qui s'attaquent volontiers à gibier cent fois plus gros qu'eux, se jetant sans merci à leur cou pour les saigner et les affaiblir.

        Et Gauvain, qui n'était plus d'humeur :

        "--Tchoum ! Comment ? Un chat noir ? Un persan, qui plus est. Me voilà bien ! Mais où faudra-t-il que je me cache pour échapper à cette calaminé vivante ? Grippeminaud je te préviens : tête de sachet, enclume à quatre pattes, si je te mets la main dessus, je te transforme en pardessus. Tu cesseras bien tous tes tours, car tu vivras de mauvais jours. "

        Mais la bête en question ne lui laissa pas le loisir de poursuivre plus avant sa diatribe enflammée :

" --Tais-toi ! Je suis Graphytis, cousin d'Anubis, Apis et Sérapis ; Akhénaton m'envoie, et je t'ordonne de me suivre, si tu ne veux pas goûter à mes royales hiérogriffes et finir en pâté de momie ! Allez, file, plus un mot "

Que pouvait-il répondre ? Un animal sorcier, une bête qui parle --tu parles, on ne peut qu'obéir, forcément. Surtout que l'autre le menaçait de l'enfermer dans le château du comte Zapatek, un fou furieux sanguinaire --plus inquiétant pour lui que le vétérinaire-- qui s'était retiré dans ses féodaux appartements avec tout ce que l'Europe centrale comptait de vampires et de vieilles goules édentées. Rien qu'à la pensée de rencontrer ces cruels nécrophages, Gauvain avait la chair de poule et le poil hérissé, car ils pouvaient surgir de quelque sarcophage --un peu à la façon du seigneur Dracula. Aussi, emboita-t-il le pas à Graphytis sans mot dire, sans rechigner, sans le moindre soupçon d'emberlificotis, considérant qu'il y avait de l'avantage à se conformer aux injonctions du petit hiérophante.

Ce chat-là n'avait rien d'ordinaire : c'était un chat magique qui savait la musique ; connaissant tout sur tout, il se glissait partout dans les bois de Paimpont malgré son pantalon digne de Gédéon. On ne le grugeait pas comme Jean Ratapon d'un plat de macarons !

Notre chat préféré partit dans la hêtraie, talonné au plus près par le neveu d'Arthur. Il trotte souplement , longeant le cours de l'Aff ou quelque autre ruisseau, se plaisant à tracer parmi les arbrisseaux sa courbe aléatoire, et cent mille réseaux malgré les promontoires. Il profite en passant du charme vespéral, frétillant de la queue, roulant de félins yeux; il s'arrête soudain, se retourne et repart ; l'autre, toujours le suit, quoiqu'avec moins d'envie, s'accroche à maint hallier, devient fou à lier : toute la faune en rit. Lorsqu'il eut arpenté les vallons et les plaines, contourné les étangs, les marais, les trous d'eau --quadrature du cercle, principe d'Archimède, lorsqu'il eut révisé sans en rien excepter les arcanes secrets de sa géométrie, qu'il lui eut enseigné l'art de Topologie, il conduisit Gauvain au chêne à Guillotin.

        Mais voilà que Raminagrobis par trois fois le contourne, en lacère le tronc en fin joueur de harpe et s'en donne à coeur joie. Il disparait sans prévenir, laisse à Gauvain un souvenir :

        " --Coquin de nom; je m'en doutais ! Fie-toi donc à un chat, tu récoltes un crachat ! "

Le messager fourré a rejoint l'Invisible ; comme mu, transporté, d'un pouvoir invincible : car l'anneau de Gygès --ou bien de Salomon ?-- attaché à son cou l'a conduit chez Râmon.

retour - 10/24 - suite



http://apothicaire.fr


Amuse-gueules - Toniques  - Purgatifs - Élixirs - Onguents - La Totale - Votre Cure


Mettez-nous en marque-page communautaire !

Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca!

.